Qui peut passer le concours écrit ?

QUI PEUT LE PASSER ?

Pour être admis à suivre les études conduisant au diplôme professionnel d'aide-soignant, les candidats doivent être âgés de dix-sept ans au moins à la date de leur entrée en formation ; aucune dispense d'âge n'est accordée et il n'est pas prévu d'âge limite supérieur.

Les épreuves de sélection comprennent une épreuve écrite d'admissibilité et une épreuve orale d'admission.

Sont dispensés de l'épreuve écrite d'admissibilité :

1° Les candidats titulaires d'un titre ou diplôme homologué au minimum au niveau IV ou enregistré à ce niveau au répertoire national de certification professionnelle, délivré dans le système de formation initiale ou continue français ;

2° Les candidats titulaires d'un titre ou diplôme du secteur sanitaire ou social homologué au minimum au niveau V, délivré dans le système de formation initiale ou continue français ;

3° Les candidats titulaires d'un titre ou diplôme étranger leur permettant d'accéder directement à des études universitaires dans le pays où il a été obtenu ;

4° Les étudiants ayant suivi une première année d'études conduisant au diplôme d'Etat d'infirmier et n'ayant pas été admis en deuxième année.

Aucune condition de diplôme n'est requise pour se présenter à l'épreuve écrite d'admissibilité. Cette épreuve anonyme, d'une durée de deux heures, est notée sur 20 points. Elle est évaluée par des infirmiers, enseignants permanents dans un institut de formation d'aides-soignants ou par des intervenants extérieurs assurant régulièrement des enseignements auprès d'élèves aides-soignants.

Par dérogation aux articles 4 à 11 du présent arrêté
, peuvent être admis à suivre la formation conduisant au diplôme professionnel d'aide-soignant les agents des services hospitaliers qualifiés de la fonction publique hospitalière réunissant au moins trois ans de fonctions en cette qualité et sélectionnés selon les modalités prévues par leur statut ; leur nombre ne doit toutefois pas excéder 80 % du nombre total d'élèves suivant la totalité de la formation

les équivalences de niveau
- de niveau V : CAP (certificat d'aptitudes professionnelles), BEP (brevet d'études professionnelles) ;
- de niveau IV ( bac) : "Bac pro" (baccalauréat professionnel) ; BP (brevet professionnel, qui se prépare seulement dans le cadre de la formation continue et par la voie de l'apprentissage);
- de niveau III (2 ans après le bac) : BTS (brevet de technicien supérieur) - le plus préparé - DUT (diplôme universitaire de technologie) ;
- de niveau II ou I : licences et maîtrises professionnalisées, certains diplômes d'ingénieurs, certains titres de grandes écoles, certains DESS, …

 

 

 

 

 

8 votes. Moyenne 2.38 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site